Préserver

Des vidéos pour vous aider à préserver les espèces sont à votre disposition:

- clés de compréhension des signes du dérangement des espèces,

- effet sur les espèces d’un dérangement répété,

- des bonnes pratiques à adopter.

Les vidéos issues de vos contributions "rubrique ’contribuer’" sont ici. N’hésitez pas à partager vos expériences avec l’environnement naturel de vos spots de pratiques. 

 

Le dérangement est une interaction générée par l’Homme qui perturbe les activités importantes dans le cycle de vie d’une espèce : nourrissage, migration, mise bas, élevage des petits...  Ce dérangement est d’autant plus impactant s’il se déroule pendant une période critique comme la reproduction (nidification pour les oiseaux, mise bas et élevages pour les phoques) ou de vulnérabilité (période de mue pour les phoques, période d’engraissement ou de repos pour les oiseaux).

Le dérangement de la faune peut résulter de trois principales causes :

- la perturbation visuelle  (causée par le simple passage d’usagers, d’engins nautiques ou terrestres) ;

- la perturbation sonore (bruits pouvant être générés par des embarcations (moteur, coque, ou vent dans les voiles), des travaux littoraux, des personnes (voix, cris), ou des tirs de chasse notamment) ;

- la perturbation lumineuse (éclairage nocturne de grosses installations : ports, plateformes…).

Le littoral et la zone côtière connaissent un engouement sans précédent. La fréquentation générée tant par les activités professionnelles maritimes que les activités de loisirs, engendre des interactions spatiales et temporelles de plus en plus récurrentes avec la faune sauvage du littoral. La prise en compte du dérangement et sa limitation sont importantes pour le maintien des populations d’oiseaux  et de mammifères marins.